Priamos

Posted on 23/02/2011

0


.

.

Podarge, dans la mythologie grecque, était le nom original de Priamos.

 Priamos (Ancient Πρίαμος grecque, trad. Priamos), dans la mythologie grecque, était roi de Troie au cours de la guerre de Troie, et était le fils de Laomédon.

Son nom original était Podarces. Lorsque Héraclès capturé Troie et a donné son esclave Hésione sœur comme cadeau pour Télamon, Héraclès dit Hésione pourrait chercher à quiconque de prendre avec elle, Hésione alors choisi son frère. Hercules a dit qu’il doit d’abord tourner esclave Podarces, puis d’être sauvé par elle, a été vendu lors Podarces Hésione prit son voile et s’en servit pour lui porter secours, ce qui explique pourquoi il a changé son nom à Priamos, qui signifie sauvé.

 

Il eut plusieurs épouses et plusieurs enfants. Le premier a été Mérope, fille de Arisbe, qui a donné naissance Esacq. Puis il avait une femme, Hécube qui a généré Hector, Hélénos, Cassandre, Polite, Créuse, Laodicée, Paris, Déiphobe, Polixeni, Polidoro, Antiphos, Troïlus et Ilion. D’autres sources indiquent qu’il a eue avec dix-neuf ou vingt Hécube enfants au total. Un autre était la femme de Laotoe, la mère et un esclave Lycaonie Cebriones avait comme un enfant. Au total, 50 avaient des enfants vivant dans les toits d’or de Troie.

 

Lorsque les Grecs sont venus à Troie, Priamos était déjà vieux et pas activement participé à la guerre. Aventuré sur le champ de bataille pour terminer le serment concernant le duel entre Paris et Ménélas. Après la mort d’Hector, tué par Achille, se rendit à son camp pour sauver le corps, ce qui a valu l’admiration d’Achille. Lorsque les Grecs entrèrent dans la ville, Priamos voulait se battre, mais a été convaincu par Hécube et se réfugie avec elle et ses filles dans un temple. Selon certaines légendes, Polidoro entra dans le temple, poursuivi par Néoptolème, et mourait à ses pieds. Priamos Néoptolème essayé de réaliser, mais a été brutalement tué par la présente.

D’autres légendes disent que Priamos, folle de chagrin de voir Troie en flammes, a essayé de s’occuper de leurs vieilles armes. Sans forces, est tombé et a été décapité par un soldat.

 *

.