Hérophile de Marpessa

Posted on 09/02/2011

0


Hérophile a été, dans la mythologie grecque, une sibylle venant de Marpessa, la soi-disant Troades. Elle était la fille d’une nymphe et d’un père mortel appelé Teodoro, le pasteur du mont Ida.Est-Hérophile qui avait prédit la guerre de Troie, annonçant qu’elle serait responsable d’une femme nommée Hélène. Elle a passé presque toute sa vie à Samos. S’est ensuite rendu à Clair, une ville près de Colophon (l’une des villes où il est présumé que Homère est né), et plus tard à Délos et de là à Delphes, où son oracles prononcés sur un rocher.

 

Héraclite, le premier auteur grec à parler de la Sibylle dans le Ve siècle avant J.-C., dans la citation de Plutarque dans De Pythiae Oracles, dit Hérophile a été exprimée avec un fou bouche, pas de sourires, sans fioritures, sans prétention, et sa voix était au-delà mille années grâce à Dieu. Selon l’historien et géographe Pausanias, les habitants d’Alexandrie dit que la Sibylle était sacristain de Apollo Esminteu. Elle fait entendre leurs oracles sous la forme d’énigmes et de feuilles d’écriture.

Ils disent qu’elle a composé un hymne en l’honneur d’Apollon, le dieu qui a inspiré les prophéties. Elle portait toujours avec elle un rocher sur lequel il monta les présages. Cette pierre a été préservée à Delphes après sa mort et le temps de Pausanias a été démontré que les parties intéressées. Elle a également été dit que son tombeau était dans le bosquet d’Apollon Esminteu. Elle est mort à Troades.

Selon Pausanias, les Érythréens ont été parmi les Grecs affirmant que siffle plus chaudement. Ils fait l’éloges a la colline Coric, et dans cette caverne où un grand nombre souhaité Hérophile est né. Ils ont souligné les versets de la poésie Hérophile (érythréens) dans lequel elle parle de la ville  Marpessa et la rivière Aidone comme leur patrie.

 

 

 Ne pas confondre Hérophile de Marpessa avec  Hérophile de Chalcédoine – (Hérophile de Chalcédoine, né à Chalcédoine en Anatolie, en 335 av. J.-C., il est un médecin grec, il est l’un des pères de l’anatomie et un fondateur de la grande école médicale d’Alexandrie).