!μῆνιν ἄειδε θεὰ Πηληϊάδεω Ἀχιλῆος

Posted on 05/02/2011

0


Bonjour les amis, comment allez-vous?

J’ai déjà mentionné dans les deux premiers versets de l’Iliade:

 

μῆνιν ἄειδε θεὰ Πηληϊάδεω Ἀχιλῆος

οὐλομένην, ἣ μυρί’ Ἀχαιοῖς ἄλγε’ ἔθηκεν,

 

Chante, déesse, la colère, le fils de Pélée, Achille,

 la colère maudite qui a la douleur à des milliers des Achéens.

 

Je suis le seul mortel à l’expérience colère dévorante si sa colère peut parfois vaciller, d’autres fois il ne peut pas être refroidi. L’’humanisation d’Achille’, ou mon humanisation à travers les événements de la guerre est un thème important du récit de l’œuvre.

 

mais je ne vais pas traiter ici que de la guerre

 il y aura beaucoup plus

 jusque-là, à bientôt

 

Achille

 

=